Le pouvoir positif.

Dans le sport, comme dans la vie, je déteste la négativité.

Pour moi, il suffit de dire « je n’y arriverai pas » pour échouer. Si nous partons défaitistes d’emblée, comment notre corps pourrait-il nous surprendre ? Si la tête n’y croit pas, le corps non plus.

Ces derniers mois, j’ai filé un petit coup de main à ma pote Ginette, du cours de roller, qui était très en dessous du niveau général. Et je peux vous dire que je devais vraiment avoir envie de l’aider pour m’être accrochée jusqu’au bout. J’entendais tout le temps des « je n’y arriverai jamais », « c’est trop dur », et autres chouineries du genre. Ce genre de choses m’insupportent : si on n’aime pas les défis, on ne s’en impose pas, et puis c’est tout !

Même Scald Eagle n’y arrive pas du premier coup…

Soyons honnête : qu’est-ce qui nous pousse à chausser nos baskets quand il fait froid dehors et qu’on voudrait juste rester au chaud sous son plaid ? Le mental.

Quand je vois un mouvement difficile, que je suis loin de maîtriser, qu’est-ce que je me dis ? Je n’ai pas encore le niveau, mais j’y arriverai un jour. Quand je vois des gens courir plus de 10 minutes (le niveau est bas, ne me jugez pas !), qu’est-ce que je me dis ? Ouais, moi aussi j’arriverai à faire ça. D’une manière générale, j’ai besoin de me préparer mentalement. Je me répète le mouvement de nombreuses fois dans ma tête, j’essaie de savoir quelles sont les sensations que je vais avoir, avant d’essayer de le faire. Et oui, c’est certain, je n’y arrive pas du premier coup. Oui, j’ai besoin de m’entraîner et de refaire encore, et encore, mais je sais qu’au bout je vais y arriver. Comment je le sais ? Mais c’est bien simple, Ginette : je me pose des objectifs. Ça, ça me plaît, je veux savoir le faire, peu importe dans combien de temps je le maîtriserai, mais je le ferai un jour.

Et oui, ça vaut aussi pour vous, les Toes to bar. Je ne vous ai pas oubliés.

Je peux me fixer des objectifs parce que je suis ma plus grande supportrice, ma plus grande fan, et mon entraîneuse la plus acharnée. Je crois en moi. Et ça, c’est une bonne façon de réussir, autant dans le sport que dans la vie. Et pour faire ça, je ne m’entoure que de positif. De gens qui croient en moi, qui sont prêts à m’aider, ou a m’encourager, au besoin. J’adapte aussi souvent mes pensées, car parfois j’ai des coups de mou, comme tout le monde. Mais d’une manière générale, je vois la vie comme faire partie d’une équipe, et dans une équipe on se serre les coudes.

De ce fait, il faut savoir reconnaître nos victoires, aussi minimes soient-elles, mais aussi nos défaites. J’ai réussi à rajouter 5 kilos à mon max de deadlift ? Cool, je vais finir par avoir les bras de Schwarzy. J’ai pas réussi à faire le blocage comme demandait mon super coach ? C’est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois car j’ai appris de cet échec. Il est important de retourner ce négatif en positif au lieu de se remuer soi-même le couteau dans notre propre plaie. Sinon on va s’imaginer qu’on ne vaut rien, et qu’on ne vaudra jamais rien.

Mais, hé, je vais vous dire une chose… il faut bien commencer quelque part, non ?

12094726_10204960324386114_7484127495983110599_o

Source photo : MiKa HemSi

 

Bon, pour la petite histoire, je suis obligée de vous raconter que ma pote Ginette a été recalée et n’est pas en équipe à l’heure où je vous écris ces lignes. Mais après l’avoir entendue chouiner, je lui ai remis une petite tape derrière la tête et elle a décidé de reprendre les cours avant de retenter les prochaines sélections. J’espère qu’elle finira par croire en elle, parce qu’elle a fait beaucoup de progrès à force de persévérance.

 

-La force de réaliser ses rêves-

Publicités

6 réflexions sur “Le pouvoir positif.

  1. Olivia Ladybird dit :

    Ton article est très intéressant, j’ai moi-même eu du mal à me dépasser et à me motiver pour atteindre mes objectifs, notamment sportifs : cela fait quasiment 3 mois je me suis mise au sport de façon régulière et j’en suis super fière.

    Mais comme tu l’as dit le mental est très important : tant que ton amie ne se sera pas mis toute seule en tête qu’elle peut le faire et y arriver, elle n’avancera pas…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s